Lundi 30 novembre 2015

Manuel Blanc : »J’aime les aventures audacieuses et borderline«
Un article de Nicolas Maille, pink.tv, 23 novembre 2015.

Manuel Blanc tient le rôle principal dans One Deep Breath, le dernier film d’Antony Hickling qui vient de sortir en DVD chez Optimale. A cette occasion, il a accordé un entretien à pinktv.fr pour évoquer ce film et ses futurs projets.

odb_blanc_laroppe

Pinktv.fr : Qu’est-ce qui vous a séduit dans One Deep Breath ?
Manuel Blanc : Maël, le personnage que j’interprète, n’arrive pas à faire le deuil de son amant disparu brutalement. Il voudrait émerger de ce cauchemar, mais n’y arrive pas. Il tente comme il peut d’avancer, et des éléments de cette relation émergent, sèment le trouble… Il voudrait comprendre et enquête à sa manière, entre rêve et réalité… J’avais déjà travaillé avec Antony Hickling [le troisième volet de »Little Gay Boy«], et connaissant son univers, je savais que le travail autour de ce thème, des corps lourds après un deuil, serait très intéressant et décalé aussi.

Le scénario s’inspire directement de la vie du comédien et réalisateur allemand André Marc Schneider. Est-ce que vous avez discuté ensemble de votre personnage ?
Non je n’ai pas parlé du personnage avec André avant le tournage. Il nous a laissé nous emparer de son histoire avec une belle confiance, nous a donné une grande liberté à Antony Hickling et à moi, par rapport à cette histoire très personnelle… C’était important, je crois, pour lui comme pour nous… Je suis très fier du film, je pense qu’André aussi…

Est-ce qu’il est facile de monter un projet comme One Deep Breath aujourd’hui ?
Ce n’est pas facile, mais la force d’Antony Hickling est d’avancer quoi qu’il arrive, de faire ses projets, d’évoluer, et c’est une grande qualité. Son travail, de film en film, évolue énormément, il est dans une recherche permanente et, pour les acteurs et l’équipe, c’est très stimulant de travailler avec lui. Je suis sûr qu’Antony arrivera à monter se films dans de meilleures conditions à l’avenir, car c’est un cinéaste qui a un univers très fort et original, qui saura trouver son public. C’est évident !

C’est un rôle où vous ne vous ménagez pas : scènes de nudité, travestissement, envolées expérimentales. Vous aimez les cinéastes qui vous font sortir des sentiers battus ?
J’aime les aventures sur un fil, ne pas savoir comment je vais faire, et celle-là était très borderline. Les scènes de nudité ne me font pas peur, quand je suis en confiance avec le réalisateur, et c’est le cas avec Antony. Il me permet d’explorer, de donner des choses sur un plateau que je n’ai jamais encore données, de me dépasser… Les tournages avec lui ont une force et un pouvoir révélateur… Il y a aussi dans son travail, une recherche sur la forme, une esthétique, un univers qui mêle l’expérimental et la fiction, au service d’une histoire, c’est rare et audacieux. C’était mon deuxième film avec lui, et on vient de terminer le suivant, »Where horses go to die«…

Quels sont aujourd’hui les réalisateurs qui vous parlent ou avec qui vous aimeriez collaborer ?
Question joker (rires). Il y en a plein et je suis pas très doué pour les citer…

De J’embrasse pas à One Deep Breath, quel est votre regard sur l’évolution de la représentation de l’homosexualité au cinéma ?
Question pas facile ! L’homosexualité au cinéma, il me semble qu’on peut tout se permettre aujourd’hui… Mais les producteurs sont frileux, on prend moins de risques, et un film expérimental comme One Deep Breath est difficile à monter car il est à la frontière… Mais ça n’a rien à voir avec la représentation de l’homosexualité, quoique… Dans ce film, les corps sont exposés assez crument, cela peut déranger. Il y a aussi la question du genre, quand Maël se travestit en rêve pour ressembler et prendre la place d’une femme transsexuelle avec laquelle son amant le trompait… Il est rare d’aborder et d’explorer ces thèmes-là aujourd’hui d’une manière aussi forte et moderne… C’est ce que tente Antony…

Vous êtes aussi écrivain. Avez-vous de nouveaux projets après »Carnaval«, votre premier roman ?
Oui, mon deuxième roman est en cours d’écriture en ce moment. L’écriture a pris une place très importante dans ma vie. A suivre !

ODB_DVD

One Deep Breath
Un film de Antony Hickling. Avec Manuel Blanc, Thomas Laroppe, Stéphanie Michelini.
Disponible en DVD chez Optimale.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s