Mercredi 3 octobre 2012

Le deuxième commencement
Un article de Hervé Joseph Lebrun, Festival Chéries-Chéris, 20 septembre 2012.

vendredi 12 octobre 2012 — 17H00 / Salle 500
Allemagne | 2012 | 51’
Couleur | – 12 | Version Française

Réalisation: André Schneider

André et Laurent ont eu une relation stable pendant dix ans. Puis leur amour s’est doucement éteint. Ils se sont séparés. André est retourné vivre dans son Allemagne natale. Après trois ans de célibat, Laurent rend visite pour la première fois à son ex et il débarque à Berlin. Ils s’approchent prudemment l’un de l’autre. Et l’un et l’autre s’aperçoivent avec étonnement qu’un lien les unit encore, que leur amour n’est pas aussi éteint qu’ils le croyaient…

André Schneider est connu en France pour être l’auteur de comédies allemandes, Nos jours légers (Yuri Garate, 2010), Men to kiss (« Männer zum Knutschen », Robert Hasfogel, 2012). Il livre ici une œuvre plus personnelle, interprétant l’un des deux rôles principaux, où le retour de flamme est traité avec une sophistication effleurée d’élégante désinvolture. Le Deuxième Commencement, savoureusement écrit, suggère que l’amour serait perpétuel, constitué de flux. Les situations cocasses succèdent à de profondes tristesses, dialectique de l’humour et de la mélancholie. Le temps, l’âge, le temps perdu, ne se rattrape jamais. Oui, justement. Une réussite inattendue.

En présence de l’équipe.

Advertisements