Samedi 20 novembre 2010

Demain, Chéries-Chéris, le 16e festial de films gays, lesbiens, trans et ++++ de Paris, présente Nos jours légers au Forum des images, Les Halles, une séance suivie d’une discussion avec Marcel Schlutt et moi.
     Cliquez ici pour les détails.

Au sujet du film, le FFGLP à écrit:
     »Leo et Alex se rencontrent dans un café de Berlin. C’est l’amour dès le premier regard. Cependant ils doivent d’abord se défaire de leurs relations actuelles. Leo est avec l’envahissante Carla, Alex vit avec Daniel une relation exaspérante. En outre, Leo doit affronter un autre obstacle : toute la bande très singulière d’Alex. Il y a Tobi, artiste égocentrique, l’alcoolique Kerstin et la psychologue endurcie, Steffi. Cela jusqu’à ce que Léo fasse enfin rugir le lion qu’il a en lui …
     André Schneider (auteur et producteur) et Yuri Garaté (réalisateur) voulaient créer une comédie loufoque dans la veine de celles d’Ernst Lubitsch ou Blake Edwards. André Schneider a fondé sa propre société de production, Vivàsvan Images, en 2003. Son premier film, Deed Poll (2004) est devenu culte. Deux de ses autres films, Der Mann im Keller avec Nikolaus Firmkranz et Half Past Ten, ont été édités en DVD aux États-Unis. Marcel Schlutt, pornstar chez Cazzo et Wurstfilm, vient de participer au ›Garçon avec le soleil dans les yeux‹ (Todd Verow, 2009) et à ›Infidèles‹ de Claude Pérès, présenté ici. Nos jours légers est sa première apparition dans une comédie. Yuri Gárate (1970) est un acteur chilien surtout connu pour son apparition dans la série ›Marienhof‹. Le tournage de la suite de Nos jours légers, Tobi und der Knuddelmann vient de se terminer. La chanson ›Nos jours légers‹ écrite par Léonard Lasry est devenue depuis un hymne mélancolique.«

Optimale est notre distributeur en France. Le DVD paraîtra mercredi, le 24 novembre.
     Cliquez ici pour acheter Nos jours légers.

     »Une histoire d’amour drôle et bien écrite où les rêves deviennent réalité.« — The New York Q Times

     »Une comédie allemande délicieuse pleine de moments irrésistibles telle la party avec Marcel Schlutt en bikini…« — Philadelphia City Paper

Je suis très ravi et je brûle d’impatience de vous voir demain.
     Gros bisous de Reuilly!

André

Advertisements